Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer votre expérience sur notre site, évaluer l'implication de nos utilisateurs et améliorer nos services, pour plus d'informations, cliquez sur le bouton "Plus d'informations". En continuant à naviguer sans modifier les paramètres de votre logiciel de navigation, vous consentez à l'utilisation des cookies sur votre terminal. Plus d’informations

Humidificateurs

L'humidification est une opération où un flux d'air non saturé est mis au contact de l'eau. L'air est ainsi refroidi. L'air se refroidit, car en sortie il entraîne avec soi une partie de l'eau, qui ainsi s'évapore, en ôtant de la chaleur à l'eau sous forme de chaleur latente ou d'évaporation. Si l'air est trop sec, la pièce devient insalubre, notamment pour les nouveau-nés, les personnes âgées ou les personnes souffrant de troubles respiratoires. Il est donc important de disposer d'un taux d'humidité constant à l'intérieur des pièces pour hydrater les voies respiratoires. L'humidificateur devient ainsi un appareil très utile pour prévenir les maladies ou les troubles pulmonaires. Des symptômes qui ne devraient jamais être négligés sont les rougeurs et l'irritation des voies respiratoires. Son utilisation est surtout recommandée en hiver en raison du fonctionnement des radiateurs. Leur température élevée assèche l'air à l'intérieur des pièces et fournit un spectre de températures non uniforme.

Leur utilisation est très simple : il suffit de remplir le réservoir avec de l'eau de source, de brancher l'appareil et de régler le taux d'humidité ambiant désiré au moyen des commandes. Certains modèles évolués, comme le modèle ACQUASPA, disposent également de la fonction VAPEUR CHAUDE qui permet de diffuser une vapeur chaude capable de réduire la charge bactérienne présente dans l'air. 

 

QUEL EST LE TAUX IDÉAL D’HUMIDITÉ ? 
L'humidité absolue de l'air dépend de la température. Plus la température est élevée, plus sera importante la quantité de vapeur d'eau nécessaire afin que celle-ci puisse se condenser en micro-gouttelettes d'eau (100%). Pour cette raison, on tient compte de l'humidité relative (rapport humidité/température). L'humidité relative idéale devrait être comprise entre 40% et 55% (elle dépend de la saison !). Sous ce seuil, les muqueuses se dessèchent et la sueur s'évapore trop rapidement (déshydratation). Au-dessus, la sueur ne s'évapore plus, d'où une sensation insupportable de moiteur, et la formation de moisissures et de champignons.